Recherche

Horaires : la CFDT vous donnera la parole

Horaires : la CFDT vous donnera la parole

Depuis le 1er juin 2014, 2 secteurs (BISCHWILLER et NIEDERBRONN) testent de nouveaux horaires de travail mais aussi de nouvelles heures d’ouvertures d’agences.

La Direction de la CEA nous a présenté ce projet comme une avancée commerciale, tout en mettant en avant le peu d’impact que ces modifications auraient sur le personnel.

Nous avons émis de sérieux doutes quant à ces affirmations !

Mais pour ne pas paraître négatifs, nous avons consulté à 2 reprises les collègues impactés par ces mesures.

Dans un premier questionnaire, nous avions souhaité savoir comment s’était mis en place ce projet :

  • le personnel concerné a-t-il été consulté ?
  • le personnel a-t-il été informé ?
  • les clients ont-ils été informés ?
  • les changements futurs posent-ils des problèmes ?
  • les nouveaux horaires conviennent-ils à toutes les agences ?

Les réponses à ces questions ont été nombreuses, ce qui démontre déjà l’importance du sujet.

Faut-il s’en étonner, les réponses ne vont pas vraiment dans le sens des affirmations de la Direction.

Ainsi, très majoritairement, le personnel vit mal ce projet qui perturbe son organisation personnelle et familiale, pouvant entraîner ici et là des conséquences financières non négligeables.

Après un vécu de 3 mois, nous avons pris l’initiative d’un second questionnaire, l’objectif étant de mesurer les premières conséquences de cette nouvelle organisation, tant au point de vue des clients que du personnel.

Là encore, pas de surprise, les points négatifs sont nombreux :

  • le changement des horaires des petites agences perturbe les clients
  • les résultats commerciaux sont inchangés
  • la journée de travail est déséquilibrée (matin court et après midi trop longue)
  • organisation à revoir pour les parents d’enfants en bas âge
  • perturbation pour la poursuite des activités extra professionnelles…

Néanmoins, la Direction persiste à prétendre que ce test est satisfaisant, que le personnel concerné adhère de manière très large à cette nouvelle organisation.

Le conseil de section

Partager sur